Grand Débat sur la Transition Écologique et Énergétique – 4ème Partie

Débat organisé par EMNE le 7 mars 2019 à 20h – Chay

Merci à tous ceux qui sont venus apporter leurs idées et témoignages, lors du débat organisé par EMNE, et, ainsi permis d’identifier plusieurs thématiques, problématiques, propositions et axes d’amélioration.

Thématique 4 : LE LOGEMENT et VEILLIR ENSEMBLE

L’Isolation

Logement

La possibilité d’isoler pour 1 € est réelle, y compris sans condition de ressources en ce qui concerne les sous-sols et caves, grâce aux « Certificats d’Economie d’Energie ».

Le coût des travaux d’isolation est pris en charge par les fournisseurs d’énergie qui trouvent là, matière à prouver qu’ils agissent bien pour les économies d’énergie.

Attention aux arnaques

Certains fournisseurs (hyper marchés) délivrant du carburant acquérant lesdits certificats à bon compte en faisant travailler de la main d’œuvre étrangère, plus économique, et se contentant de caler les combles à coups de polystyrène…

Garantir la qualité des travaux !

Pouvoir choisir l’entreprise et des matériaux de qualité, respectueux de l’environnement.

Étendre les subventions aux particuliers qui font eux-mêmes les travaux.

Pouvoir s’informer simplement dans les communes et Territoires !

Créer des lieux d’information, Simplifier les démarches administratives,
Développer les services de diagnostic énergétique avec un personnel qualifié et des moyens financiers conséquents.

Etablir un bilan énergétique via l’ADIL

Un bilan énergétique des bâtiments établi, via l’ADIL, est actuellement aidé à hauteur de 80%

Exemple Bourgogne Franche-Comté
Audit Effilogis = 700 €

Prise en charge
Région + ADEME BFC = 550 €

Coût restant à charge = 150 €
à régler directement au bureau

La disparition prochaine de l’ADIL est un grave problème, la délégation du service rendu aux collectivités territoriales posant le double problème du transfert des savoir-faire et des moyens.

La Vie dans les Villages

Veillir dans son village

Trouver des réponses pour un habitat collectif partagé pour les personnes âgées, souvent seules dans des grandes maisons trop coûteuses à chauffer et à entretenir.

Rénover ces vieilles maisons pour les rendre accessibles, en particulier en location, pour accueillir des jeunes actifs souhaitant s’installer dans les villages.

Développer la cohabitation entre les générations pratiquée par la ville de Besançon, qui mixte, en matière d’habitat les jeunes couples et les retraités, ainsi soulagés de l’isolement par l’âge.

Faire connaître les bonnes pratiques, comme Villages vivants, Ages et vie … dans la presse, les médiathèques les mairies et les institutions de l’Habitat…

Nous contacter !
Nous rejoindre !

Remplir et adresser par voie postale le bulletin d’adhésion

Nous contacter !Nous rejoindre !

Tagués avec : , , , , , , ,